31 October 2012

NOTICE: Law and Religion in Plural Societies


I received the following interesting information recently on a Session for the RETHINKINGCOMMUNITY: RELIGIOUS CONTINUITIES AND MUTATIONS IN LATE MODERNITY Conference of the International Society for the Sociology of Religion to be held in Turku-Åbo, Finland, 27-30 June, 2013:

Church Steeple, New England.  Photo by Jim SpickardDans le cadre du prochain congrès de la Société internationale de Sociologie des religions qui se tiendra du 27 au 30 juin 2013 à Turku (Finlande), Valérie Amiraux (U. de Montréal). David Koussens (U. de  Sherbrooke) et Lori Beaman (U.Ottawa) organisent un atelier intitulé :  « Droit et religion en contexte de pluralisme : alliance objective ou  mariage de raison ? » (Voir ci-dessous).

Vous êtes invités à présenter vos propositions de communication (david.koussens@usherbrooke.ca) pour le 31 octobre 2012 dernier délai. Les propositions de communications doivent inclure : le nom, le  prénom, l’adresse e-mail et l’affiliation institutionnelle de l’auteur; le titre de la communication en français et en anglais ; un résumé de la communication de 200 mots maximum en français et en anglais).

Les informations relatives au colloque peuvent être consultées sur le site : www.sisr.org. Il est à noter que la Société internationale de  Sociologie des religions ne couvre pas les frais engagés par les  conférenciers. Une publication collective pourra être envisagée à l’issu du congrès.

SISR 2013 – Atelier

Titre // Title : Droit et religion en contexte de pluralisme : alliance objective ou mariage de raison ? // Law and Religion in Plural Societies : Objective Alliance or Marriage of Convenience ?


Par // By : 

Valérie Amiraux, Université de Montréal, Canada valerie.amiraux@umontreal.ca
David Koussens, Université de Sherbrooke, Canada
Lori G. Beaman, University of Ottawa, Canada

Abstract : Over the last two decades, public discussions on religion, whether national, supranational or international, have emerged increasingly in the juridical arena (courts, tribunals and parliaments). This movement can be observed in North American and European contexts, as well as in North African and Middle-Eastern countries. The thematic session aims to investigate the following issues in a comparative and interdisciplinary perspective: 1) The legitimacy of law, as an objective tool, to participate in the interpretation of religion; 2) The distributive effects of this process of interpretation, through its generation of definitions and assessment of legitimacy of religion, in public and social life. The reflection on the centrality of law in the management of religion is a call for innovative theoretical and empirical research which focuses on the ways various actors engage in situations involving religion (participation, reaction, contestation, etc). The actors would include: politicians, lawyers, judges and other law related professions, members of religious communities, community groups, and more largely civil society.

Résumé : Ces vingt dernières années, les discussions publiques sur les enjeux liés aux faits religieux émergent de plus en plus dans les arènes juridiques, que celles-ci soient nationales, supranationales ou internationales (cours, tribunaux, parlements). Ce mouvement, que l’on observe aussi bien en contextes nord-américain qu’européen est également repérable en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Cette session thématique propose, dans une perspective comparée et interdisciplinaire, de revenir sur les questions suivantes : 1. Comment analyser la légitimité du droit, en tant qu’opérateur objectif, à participer à l’interprétation du fait religieux ? ; 2. Quels sont les effets de cette interprétation, que l’on pense aux définitions ou aux qualifications qu’elle génère, sur la distribution du sens du religieux dans la vie publique et dans la société ? Cette réflexion sur la centralité du droit dans la gestion du religieux se déclinera à l’appui de recherches théoriques et empiriques novatrices revenant sur les logiques d’engagement des acteurs en situation (participation, réaction, contestation, etc.). Les contributions portant sur les représentants politiques, les professionnels du droit, les membres de communautés religieuses, les collectifs associatifs et communautaires, mais aussi la société civile seront les bienvenues.

No comments:

Recent Posts